Bonjour et bienvenue!

Bonjour ! Je m’ appelle Stéphane, j’ai 30 ans et je trouve qu’internet est une invention sensationnelle. D’une part parce que je gagne mon salaire avec dans une agence de publicité, et que nous travaillons donc beaucoup sur internet, d’autre part parce que cela me permet de m’informer, me divertir, et aussi me présenter à d’autres, et ce à n’importe quelle période du jour ou de la nuit.

C’est pourquoi j’en ai profité pour créer ma petite page perso pour parler des thèmes qui m’intéressent, notamment des cheveux. Je commencerai donc avec A comme alopécie, pour aboutir à Z comme zinc, en passant par S comme sèche-cheveux.

Les applications

Internet rend tout un tas de choses possibles auxquelles mes grand-parents n’auraient jamais rêvé, même s’ils sont aujourd’hui tout autant enthousiastes à ce sujet que je le suis moi-même. Je peux en effet rester en contact avec des personnes rencontrées lors de mes nombreux voyages, et ainsi continuer à partager un peu leur vie, même si les distances nous séparent au quotidien. Et puis plus de cavalcades en centre-ville le week-end pour me trouver un bon livre, un film, un disque ou un jean ; il suffit d’appuyer sur une touche et click, j’ai ce que je voulais quelques jours plus tard, à la maison ou à l’agence. Il en va de même pour mes billets en ligne ou mes places de cinéma, le train et bien sûr l’avion. Aujourd’hui, il y a presque toujours une application qui permet une mobilité absolue.

Ne vaut-il pas mieux parler tout seul, que de ne pas parler du tout ?

Je préfère m’extérioriser par ce moyen de communication, même si personne ne lisait ma page. Enfin je ne me fais pas de soucis car je suis persuadé que beaucoup de personnes sont concernées par ce problème de chute de cheveux. Enfin s’il existait un groupe du style « SOS calvitie », j’avoue que j’aurais vraiment du mal, comme ça, à parler de mes petits problèmes devant d’autres personnes. Question de caractère j’imagine. C’est vraiment un point délicat et j’ai toujours peur qu’on prenne ça pour de la coquetterie, alors que c’est vraiment un thème qui me préoccupe particulièrement. Et puis je sors beaucoup avec mes amis. Et là, soyons francs : ce n’est pas simple d’aller faire la fête avec les copains… avec leur grosse belle tignasse, et bien ce sont bien sûr eux qui plaisent en premier lieu aux filles. Grrrbl… je ne m’attarderai pas sur ce sujet ;-) Heureusement, je me rattrape avec ma verve et tout se passe bien finalement.

Offrir est bien plus beau que prendre

Ça a pris du temps, mais j’ai bien fini par m’avouer que jamais je n’aurai la toison de « Rahan, le fils des âges farouches ». Ça m’amuse toujours de me comparer à Rahan. Sérieusement, il faut bien admettre ce genre de choses. Alors voilà, jamais je n’aurai une belle chevelure abondante : soit. Néanmoins,  je sais aujourd’hui qu’il ne faut pas non plus se fier à tous les clichés. Bien sûr que les femmes aiment glisser leurs doigts dans nos cheveux. Certes, mais quand elles pensent à un chauve, elles ne pensent pas forcément à un Homer Simpson : de plus en plus de femmes adorent paraît-il le « style Kojak », ou bien des hommes à la Yul Brunner. Et surtout, j’ai aussi appris beaucoup d’autres choses plus sérieuses, par exemple en ce qui concerne les soins capillaires, les premières manifestations d’une perte anormale de cheveux, les causes, et aussi on m’a donné beaucoup de conseils concernant la prévention contre la chute des cheveux. C’est pourquoi j’ai décidé de lancer un pari, et ai créé cette page, avec le temps libre qui me reste, afin de partager mon savoir avec mes contemporains. Si vous voulez partager vos expériences avec moi, il vous suffira de cliquer sur « contact » sur le coté droit de cette page. Si votre témoignage a de l’intérêt pour les autres dans le cadre de ce thème qui nous concerne – ou concerne votre entourage -, et si bien sûr vous êtes d’accord, je publierai votre contribution dans mon livre d’or. J’en serais très flatté, et suis déjà curieux de la résonance. Alors à bientôt !

Je ne perds plus mes cheveux et me suis mis à écrire

J’ai bien mis dix ans avant de m’avouer que je perds mes cheveux, et surtout, à m’exhiber ainsi devant mon entourage. Pendant dix ans, je me suis camouflé… Je portais de plus en plus souvent des casquettes ou des bonnets. Tandis que je me voilais la réalité, j’ai tout de même consulté des médecins… dont tout un tas de spécialistes! Ils m’ont tous raconté que c’était héréditaire, ajoutant qu’il fallait que j’apprenne à vivre avec ma perte de cheveux et l’accepter. D’un autre côté, faut-il observer sa dégradation capillaire comme ça, sans réagir ? Surtout quand on est jeune ? Non. Qui veut un front et des tempes dégarnis, qui veut devenir à moitié chauve, surtout quand on est dans le plus bel âge ?

Perdre 100 cheveux par jour ?

Le drame a commencé peu après mon 21ème anniversaire. J’étais étudiant à l’époque, et ai subitement commencé à perdre plus de cheveux que la normale. J’ai fait des recherches sur internet, et découvert que les experts estiment acceptable une chute de 100 cheveux par jour. Naturellement, ce n’est pas si simple de commencer à compter ses cheveux pour savoir si la perte des cheveux est normale ou pas. D’un autre côté, il était plutôt évident que j’en perdais même bien plus que cela, ne serait-ce que le matin quand je me coiffais, il en restait une tonne dans le peigne (enfin au début dans la brosse, ensuite dans le peigne…) Au début, mes tempes ont commencé à se dégarnir, mais j’avais encore de quoi peigner. Seulement la partie du front a pris le relais et a aussi commencé à désépaissir. Jamais je n’aurais pensé obtenir aussi jeune une chevelure aussi fine. Conclusion : je me sentais ringard.

Perdre ses cheveux: pure frustration !

Mon odyssée en terme de perte de cheveux a commencé avec les produits répandus chez les « novices ». Malheureusement, ces remèdes miracles n’ont pas tenu leurs promesses et n’ont pas eu sur moi l’effet désiré. J’ai donc continué à perdre mes cheveux. Encore plus impossible de m’imaginer que d’autres cheveux pourraient se mettre à pousser. J’ai aussi pris un mélange de zinc et de biotine à dosage élevé. J’avais lu à plusieurs reprises qu’il est nécessaire d’observer son taux de biotine, et de s’en alimenter en cas de déficit. Et bien ça non plus n’a pas marché sur moi.

En lire plus