Les cheveux perdus peuvent-ils repousser ?

Repousse ou pas repousse – telle est la question…

La chute des cheveux ne concerne pas seulement un petit nombre d’individus, mais purement et simplement tout le monde. Les cheveux tombent même chez les bébés. Chacun perd inévitablement des cheveux ne serait-ce qu’en raison de la durée de vie limitée des racines capillaires. La chute des cheveux est en soi un processus tout à fait normal. Du moins lorsque le nombre de cheveux perdus quotidiennement ne dépasse pas 100 et que ce n’est pas exclusivement une zone précise qui est touchée. Sinon on parle d’effluvium, donc d’une chute de cheveux anormalement élevée. Celle-ci peut mener à l’alopécie – l’éclaircissement visible de la chevelure.

Pour de nombreuses personnes concernées par la chute des cheveux, une question est particulièrement importante : Y a-t-il une repousse de cheveux compensatrice après la chute ? Malheureusement il n’y a pas de réponse universelle possible. Les différentes causes respectives de la chute des cheveux jouent notamment un rôle déterminant.

Dans les cas suivants, les cheveux tombés peuvent repousser

Rien ne s’oppose à une repousse lorsque les cheveux tombent cycliquement à la fin de leur durée de vie naturelle qui oscille en moyenne entre trois et six ans. Même si la perte des cheveux émane d’une carence nutritionnelle, les cheveux repoussent plus tard. Pour cela, il faut s’assurer que les racines des cheveux reçoivent les acides aminés, les oligoéléments et les vitamines requis par la nourriture ou par des compléments alimentaires appropriés. Si la chute des cheveux est causée par une maladie, une infection (alpecia parvimaculata) ou une situation de stress, il est très probable que la pousse des cheveux reprenne lorsque la situation se normalise. Il en va généralement de même si la chute des cheveux a été causée par les effets secondaires d’un médicament ou par un traitement médical. Même en cas de chute de cheveux circulaire (alopecia aerata), les zones de calvitie se regarnissent souvent après un traitement approprié et/ou après un certain laps de temps. Néanmoins des zones de calvitie réapparaissent ultérieurement chez quelques patients du fait de cette maladie auto-immune. Quelques études montrent qu’en cas de chute de cheveux diffuse, une repousse peut avoir lieu. Ici, quelques remèdes contenant des vitamines B – principalement de la biotine et des acides aminés comme l’arginine et la méthionine – semblent efficaces.

Dans les cas suivants, les cheveux tombés ne repoussent plutôt pas

Dans le cas de la chute de cheveux la plus répandue, l’alopécie androgénique, les cheveux ne repoussent généralement pas ou du moins de façon non satisfaisante, même après un traitement médicamenteux. Une étude de la Stiftung Warentest dans le numéro d’octobre 2003 – au titre très explicite de « Nachwuchs Fehlanzeige » (La repousse du cheveu à l’état néant) – en arrive à peu près à la conclusion que seul un nombre vraiment réduit de remèdes sont efficaces contre la chute des cheveux d’origine génétique.[1] Les testeurs n’ont élu que deux produits – du moins avec la mention « convenable avec réserves ». Mais même ces médicaments ne peuvent, selon les résultats des tests, que ralentir ou, au mieux, stopper la chute des cheveux d’origine génétique. Même des études plus optimistes en arrivent pour la plupart au résultat que dans le meilleur des cas il se forme un fin duvet. Si le médicament concerné est arrêté à un moment quelconque, ce duvet disparaît aussi.

Des nutriments ne peuvent certes procurer aucune amélioration générale en cas de chute de cheveux androgénique. Toutefois des études montrent par exemple qu’un taux de fer trop bas en relation avec une carence en oligoélément fer peut causer un renforcement de la chute de cheveux d’origine génétique. Dans ce dernier cas, un apport suffisant en fer conduit souvent à une amélioration de la situation.

Dans le cas de l’alopecia aerata atropicans, une forme particulière de chute de cheveux circulaire, on a carrément une destruction des follicules de cheveux si bien qu’aucune repousse ne peut plus se produire. Si les racines des cheveux sont endommagées dans le cadre d’une radiothérapie intensive, les cheveux qui repoussent sont une exception.

La chute des cheveux s’accroît aussi en avançant en âge (alopecia semilis). C’est (hélas !) une chose tout à fait naturelle qu’à partir d’un certain âge les cheveux ne soit plus remplacés ou du moins pas complètement.

1. cf. Stiftung Warentest, Allemagne : « Nachwuchs Fehlanzeige » (La repousse du cheveu à l’état néant) Publication du test 10/2003, p. 24-27.

 

En lire plus